Innovation santé 2030, 650 M€ pour la santé numérique !

Innovation

09/07/2021

Lors du Conseil stratégique des industries de santé (CSIS) 2021, en date du 29 juin 2021, le Président de la République a présenté le plan Innovation Santé 2030. Il a pour ambition de faire de la France la 1ère nation européenne et souveraine en santé.

Le plan innovation Santé 2030 et la stratégie d’accélération santé numérique

Un projet volontariste est mis en œuvre avec la mobilisation de 7Mds€, dont 650M€ pour la santé numérique dans le cadre du plan France relance et des investissements d’avenir. Cette stratégie repose sur une médecine 5P (préventive, personnalisée, prédictive, participative et basée sur les preuves). 
En effet, le système de santé français est confronté à d’importants défis comme le vieillissement de la population, le développement des maladies chroniques, la sous-densification médicale, questionnant un modèle médico-économique qui doit se renouveler. 

La France, leader du secteur de la santé numérique

La France doit se positionner comme un leader mondial du secteur de la santé numérique. Elle doit rattraper son retard qui s’explique entre autres par un déficit d’investissements dans les infrastructures numériques, la complexité de systèmes créés en silo, un manque d’acceptabilité et de confiance dans le numérique, tant par le grand public que par les professionnels, un manque de visibilité sur l’accès au marché, et une carence de formation des professionnels de la santé et des ingénieurs aux enjeux de la santé. 

Plusieurs grands programmes publics complémentaires ont déjà été lancés en santé numérique et une véritable dynamique a ainsi été créée : 
•    la feuille de route du numérique en santé et le Ségur numérique portés par le Ministère des solidarités et de la santé, qui vise à moderniser, sécuriser et fluidifier les échanges de données entre professionnels de santé et avec le patient ;
•    le programme Paris Santé Campus qui vise à créer un ensemble cohérent et synergique d'opérateurs publics et privés, avec pour ambition de structurer une filière de recherche et d'innovation en santé numérique de rayonnement mondial ;
•    le Health Data Hub qui contribue à accélérer la recherche et l’innovation basée sur les données de santé.

La stratégie d’accélération en santé numérique

Les actions portées par cette stratégie d’accélération « Santé Numérique » visent à favoriser l’émergence de solutions innovantes, appuyées sur des approches scientifiques pluridisciplinaires et des modèles médico-économiques ambitieux, pour conquérir le marché de la santé numérique en pleine croissance au niveau mondial.
La conception de la stratégie est basée sur les résultats d’une large consultation publique (429 réponses) et d’entretiens ciblés (46 entretiens) qui ont permis à l’écosystème d’exprimer ses attentes et ses priorités. Ces retours ont précisé et priorisé le contenu de la stratégie d’accélération, et participent à la conception d’appels à projets à venir. 

La stratégie se décompose en 5 axes prioritaires représentés dans l’ordre chronologique de la vie d’un projet :
 

1, Développer la formation, la confiance des acteurs et l'attractivité professionnelle du secteur. 2, Préparer la future génération des technologies clés en santé numérique et faciliter le transfert rapide des résultats de recherche. 3, Soutenir la maturation des projets structurants et renforcer l'avantage stratégique (données, IA, sécurité). 4, Accompagner la mise en œuvre d'expérimentations en vie réelle et la conduite de premières étapes industrielles. 5, Favoriser les conditions de la réussite d'un déploiement à grande échelle.


Exemples de 5 réalisations emblématiques de la stratégie : 

1.    Dans le cadre de l’axe ‘Formation’, lancement de modules de santé numérique dans les formations initiales aux métiers du secteur sanitaire et médico-social par l’ensemble des opérateurs de formation. Ainsi, 210.000 étudiants seront formés à la santé numérique dans 24 filières et 36 universités. 

2.    Dans l’axe ‘Maturation’, soutien au développement d’une filière d’excellence de l’imagerie en France, en accentuant l’effort de co-financement pour le développement de nouvelles solutions d’imagerie médicale et de logiciels de traitement de l’image.

3.    Dans le cadre de l’axe ‘Expérimentation’, soutien à l’évaluation de la valeur ajoutée médicale et/ou économique des dispositifs médicaux logiciels en finançant environ 50 projets d’ici 2025.

4.    Dans l’axe ‘Expérimentation’, appui à l’émergence des tiers lieux d'expérimentation pour le numérique dans les organisations de soins. Ainsi 30 tiers lieux seront ouverts afin de mettre en œuvre des expérimentations en conditions réelles et la conduite de premières étapes industrielles.

5.    Dans l’axe ‘Déploiement’, lancement d’une réflexion sur la mise en place d’un accès dérogatoire aux dispositifs médicaux numériques, afin de faciliter l’accès au marché de dispositifs médicaux numériques. 
 

Cette page vous a t-elle été utile ?

Aucun vote pour le moment